SHIN DO KAN

Pourquoi ce nom ? L’explication des 3  kanjis constitutifs du nom va tout dévoiler.
Il faut lire à l’envers pour comprendre.

KAN :
C’est une grande maison. Un même lieu où nous nous retrouvons régulièrement pour échanger, pour partager, pour étudier, pour travailler. Le terme est plus général qu’un simple dojo qui est le lieu où l’on étudie « la voie ».
KAN est une grande demeure et c’est la nôtre. Une demeure où l’on partage des choses. Plus que la simple discipline, il y a une notion, un peu familiale, de mise en commun, voire d’amitié, entre les personnes qui s’y retrouvent.

DO :
Le chemin, la voie. L’aïkido est un cheminement physique et mental qui nous conduit à notre épanouissement. Chemin sans fin qui modèle le corps et l’esprit en apportant à chaque étape de la progression, des choses sur soi que l’on ne soupçonnerait pas.
Il y a d’autres chemins pour l’épanouissement, d’autres disciplines martiales, artistiques, mentales, la voie de l’aïkido est, par certains aspects, une recherche de sérénité dans le mouvement. Elle s’insinue en nous, tout au long du chemin, et nous transforme.

SHIN :
La vérité, la réalité : c’est aussi un homophone de l’esprit (le Kanji est différent), mais c’est le sens de vérité qui qualifie le travail que nous partageons.
Une recherche du geste juste, parfaitement adapté, de l’instant précis où tout doit se passer, la vérité du geste pourra transcender notre mental. La voie est aussi une démarche de l’esprit, mais le but spirituel est encore plus éloigné. Je n’ai voulu retenir que la première étape de ce long chemin pour qualifier la démarche du club.  L’objectif est déjà difficile. Appliquons-nous à trouver la réalité du geste et le reste se fera selon notre cœur.

SHINDOKAN :
La maison où, tous ensemble, nous cherchons à nous améliorer, en affinant notre travail, à chaque séance, pour trouver plus de justesse, plus de vérité, plus d’harmonie en nous-mêmes et avec tout ce qui nous entoure.